Le Deuil Périnatal

Publié le par Maman tout Simplement - ALSACE


Parce que perdre un enfant

129u247y

est une douleur impensable...


L'association "Nos tout-petits d'alsace" offre la possibilité aux personnes touchées par la mort de leur enfant autour de la naissance ou en bas-âge d'être accompagnées et soutenues dans leur douleur.

 

Elle assure :

- une écoute téléphonique

- des entretiens d'accueil et de soutien

- de groupes de paroles de parents endeuilés, animés par un professionnel et un parent endeuillé formé à l'accompagnement du deuil.

 

Vous y trouverez également un espace d'expression, d'échange et de témoignage de la souffrance face à la mort d'un bébé ou d'un petit enfant ceci, pour permettre à chacun de partager son vécu, d'être entendu et compris dans sa douleur.

 

Si vous souhaitez rencontrer d'autres parents ou bénéficier d'aides spécifiques voici les coordonnées de cette Association :

 

****dans le Bas-Rhin****

 

3 rue des Francs Bourgeois

67 000 STRASBOURG

tél. : 06.29.53.04.20

 

****dans le Haut-Rhin****

 

117b avenue Roger Salengro

68 100 MULHOUSE

tél. : 03.89.66.15.40 / 06 07 47 86 84

 

coordonnées mail de l'association "nos tout-petits d'alsace"

nostoutpetitsdalsace@gmail.com

 

site de l'association "nos tout-petits d'alsace"


Publié dans DEUIL PERINATAL

Commenter cet article

Amandine 18/02/2012 00:24

Je trouve toute son utilité d'aborder le sujet du deuil périnatal ou la perte d'un enfant en bas âge dans votre blog dédié à la parentalité.
Mon premier enfant, un superbe petit garçon de 3 ans, est devenu un ange il y a 1 an... Nous nous sommes retrouvés seuls dans notre douleur, sans proposition d'accompagnement spécifique, sans
personne à qui nous adresser. Aucun professionnel à l'hôpital ou à l'extérieur ne connaissaient l'association "Nos Tout Petits d'Alsace".
Nous avons pris contact avec l'association que bien après.
Le suivi proposé ne change bien sûr rien au drame que l'on vit, mais on prend conscience que l'on n'est pas seul, que d'autres couples, d'autres familles continuent à avancer dans la vie sans
interrompre le lien qui les uni à leur enfant "disparu".